Archives par mot-clé : maker

Pourquoi Openmakersdaily va changer de nom

Quand, il y a un an, j’ai décidé de faire un blog présentant mes bricolages, il a fallu lui trouver un nom “intelligent”, ou au moins, intéressant. J’ai cherché pendant longtemps une combinaison de mots liés à mon domaine pour en faire une expression sympa: ambiance open source, makers, et travail régulier avec “daily”, un peu comme un journal.

J’ai donc choisi Openmakersdaily, un mot valise composé de 3 mots, 6 syllabes, et 15 lettres, qui correspondait à un ensemble de domaines “com-net-org” encore libre. Je n’ai pas pensé à twitter à ce moment, et j’ai eu une double chance, que ce nom soit libre, et qu’il soit juste pas trop long pour que je puisse m’en servir sur twitter.

Mais je dois avouer que je ne suis qu’à moitié satisfait de ce nom. Avec le recul, je le trouve bien trop long, difficile à prononcer et à retenir, et surtout composé exclusivement de mots anglais alors que mon objectif est de bloguer en français. Mais il avait pour mérite d’exprimer mes objectifs avec ce blog, alors je l’ai utilisé.

Maintenant que j’ai un peu de recul, et surtout depuis que mon activité a pris un petit peu d’ampleur (en grande partie grâce à twitter et quelques rencontres), je trouve que ce nom est de plus en plus difficile à porter:

– Qu’est ce que tu fais?
– Je suis bloggueur en électronique!
– Ha, bien, c’est quoi ton blog?
– Openmakersdaily point org!
– OpenmaQUOI?

Cela s’est produit plusieurs fois et a fini par me convaincre que ce nom n’est pas ce qu’on peut faire de mieux.

Depuis quelques jours donc, j’ai décidé de trouver un nouveau nom. Pas facile, il devait être court, original, disponible sur le web, et représenter les activités que je décris. Toute combinaison de mot aboutissait à quelque chose de trop long, restait les sigles: OMD, ok, mais c’est pas très représentatif. C’est encore plus difficile de trouver un sigle intelligent qui se prononce bien. On n’invente pas “GNU” tous les jours.

Et puis je me suis dit: pourquoi ne pas mettre en avant le fait que je suis radioamateur? Ce hobby représente en fait un grand nombre des valeurs que je décris. Effectivement, je n’ai pas décidé de devenir radioamateur sans raison, c’est une activité qui me convient plutôt bien:

  • les radioamateurs sont les plus anciens makers du monde. Il ne faut pas oublier que le radio-amateurisme a été inventé vers 1900 pour permettre à des particuliers “intéressés” de pratiquer les techniques de la radio, tout justes découvertes par Marconi et compagnie, avec un but éducatif et personnel, à l’inverse des premières sociétés de radiocommunication (comme la Société Française de Radiotéléphonie: SFR, ça vous dit quelque chose?). Ceux-ci ont commencé à radiobricoler dans leur coin, puis au moment où l’Etat a voulu règlementer les télécommunications, ces gens sont allé, un par un, faire valoir leur droit à l’auto-éducation et négocier des autorisations personnelles au Ministère des Postes. L’Etat a toujours accepté et a rapidement fait inscrire ces autorisations dans les lois, à coté des communications de l’Armée et des Entreprises. Les autres pays ont rapidement suivi le mouvement avec l’ONU et la mise en place de l’ITU. C’est une des premières reconnaissances officielles d’un mouvement de fabrication personnelle. Aujourd’hui les Radioamateurs sont reconnus “d’utilité publique” grâce à leur capacité de mise en place d’un réseau de communication indépendant et robuste en cas de catastrophes naturelles.
  • Dans le cadre de mon activité de radioamateur, je fabrique aussi des choses intéressantes qui méritent d’être présentées ici, et je participe à des super projets, ce qui sera intéressant à décrire, et en même temps, les radioamateurs ne sont pas en permanence branchés sur leur micro et leur antenne: Le radioamateurisme est plutot une ambiance, une manière de vivre amicale, qui met en avant la communication et les réalisations personnelles; c’est exactement compatible avec l’objectif de mon blog maker.
  • Mon indicatif radio, F4GRX, fournit un nom court, prononçable, original, et unique que je peux utiliser tel quel pour un site. Je l’ai déja: http://www.f4grx.net, mais il n’est pas activé. Le F initial représente directement la France, exactement comme les indicatifs des avions.

Bref, vous l’avez compris, openmakersdaily.org va devenir f4gr.net. Le site actuel restera en place comme une redirection, et les anciennes URL resteront valides grâce à un petit coup de config htaccess, en suivant bien les conseils de google pour déménager un site.

Pendant un moment, j’avais décidé de ne pas me présenter en tant que radioamateur pour ne pas être “catégorisé”, mais après tout, tant pis pour ceux qui me catégoriseront, un radioamateur se doit d’avoir un esprit ouvert et comme je l’ai déja dit, c’est juste un bricoleur avec un droit d’émettre, donc c’est un bricoleur avant tout. D’ailleurs je pense à l’instant que cela me donnera peut être l’occasion de faire des interviews de radioamateurs intéressants.

Je suis maintenant à l’écoute de vos avis et questions afin que je complète ces explications.

Make it up : l’obsolescence reprogrammée !

logo makeitupLe week end dernier avait lieu l’évènement Make it Up, dont le but est de promouvoir la réutilisation d’objets obsolètes dans des projets innovants. Tout ceci avait lieu à Saint Ouen, dans le quartier des puces. Le programme de la journée était composé de conférences, et surtout de la présentation des prototypes réalisées par les participants (choisis à l’avance sur concours). Ces prototypes ont tous été réalisés en 3 jours, le week end dernier.

Pourquoi ce  nom?

L’obsolescence programmée est le nom donné à l’idée que souvent, les appareils que nous achetons sont à usage unique, même s’ils sont chers, et qu’ils finissent toujours par tomber en panne, et en même temps par devenir inutilisables, donc jetés, et, dans le meilleur des cas, leurs matériaux sont partiellement recyclés.

Le concept d’obsolescence reprogrammée développée par cet évènement va au delà, il s’agit donc de donner une deuxième vie à des objets qui ne servent plus. La démarche est avant tout militante, parfois artistique, toujours intéressante, et certaines réalisations peuvent avoir un aspect véritablement utile et/ou innovant. En pratique, le mouvement concerne les ingénieurs concepteurs, il veut les inciter à ne pas transformer les objets en boite noire, mais à plutôt faciliter leur dissection. Mettre un connecteur démontable au lieu de souder un fil ici, laisser apparentes les connexions JTAG ou ICD des processeurs embarqués par là, etc… tout ceci contribue à rendre les objets manufacturés réutilisables. L’argument du prix n’intéresse pas ces gens, ils préfèrent acheter un objet plus cher, s’il est réutilisable.

Voyons ce qui a été réalisé pendant cet évènement. Plusieurs projets étaient présentés, vous pouvez tous les voir si le site de l’évènement.

Twitte Mood
Un clavier à souris, un arduino, des musiques en tweets!

J’ai pu discuter plus longuement avec Arnaud Angelo, qui, en tant que participant sélectionné par les organisateurs de l’évènement, a contribué à inventer le Twitte Mood, qui est en fait un clavier électronique composé de souris informatiques, “disséquées” , et connectées à un ordinateur par l’intermédiaire d’un arduino. Chaque fois que des notes sont jouées, les mélodies résultantes sont envoyées sur twitter.

Ce projet est évolutif, il s’agit pour l’instant d’un concept réalisé très rapidement, pendant un “makeathon”, un marathon de réalisation. Arnaud et son équipe ont toutefois de grandes idées pour leur bébé. Par exemple, les mélodies twittées par les gens qui ont visité l’expo aujourd’hui (ou plus tard) pourraient être utilisées par, disons, la sonnerie de votre maison en tant que mélodies originales. Cette idée des objets connectés fait de plus en plus son chemin, et si aujourd’hui un ordinateur était utilisé pour les besoins de la démonstration, on pourrait tout à fait imaginer que l’arduino soit doté d’un shield ethernet et de la librairie thingspeak pour qu’il se débrouille tout seul.

Le PicToast
Un grille pain pour faire passer des messages!

Le PicToast était également un recyclage intéressant. Peu de travail a été nécessaire pour remettre en route ce grille pain, mais l’idée de s’en servir pour écrire des messages est intéressante!

Cette idée des objets connectés fait son chemin, au début j’ai souvent entendu parler de connexions “machine to machine” , mais je me rends compte que les médias sociaux et les relations humaines ont toute leur place dans cet environnement. Un autre exemple de machine connectée et sociale se trouve par exemple ici : Touch.it.Fa.bulo.us/ly (non fonctionnel en ce moment) : dans ce projet, les commentaires des gens incrémentent un compteur, dont l’image est retournée en temps réel.

 

Peu utile d’un point de vue pratique, ces objets sont probablement en avance sur leur temps. Ce genre de concept n’a que le mérite de pousser notre réflexion au delà du quotidien, de nous suggérer des réutilisations possibles des objets, et c’est à nous d’intégrer ces possibilités dans les objets de demain.

 

Make It Up 2012
Des visiteurs au Make it Up 2012

En résumé de la journée, je dois dire que j’ai été agréablement surpris de voir une grande quantité de gens assister à cet évènement. La salle de présentation était pleine, on s’y bousculait. Je trouve cette affluence rassurante et motivante, car cela veut dire qu’avec quelques efforts de médiatisation, “les gens” s’intéressent encore au bricolage. Cela me conforte dans l’idée que ces mêmes personnes trouvent l’électronique trop complexe, et que dès qu’un effort est fait pour la rendre abordable, cette discipline attire des gens.

C’est sans doute une leçon à retenir…

Revue de Presse – 10 Décembre 2012

Evènements

Ce week end avait lieu l’évènement “Make It Up“, qui proposait une rencontre sur l’obsolescence reprogrammée (réutilisation d’objets obsolètes ou inutilisables dans des projets innovants). Je ne le savais pas à l’avance, j’y suis passé Dimanche après midi. Un article arrive!

Raspberry Pi

 Le modèle A arrive! Comment ça il est moins bien? Il est surtout moins cher et moins consommateur d’énergie, ce qui est une bonne chose pour ceux qui veulent l’intégrer dans un montage.

ARM Embedded

Le forum Stellarisiti ouvre une section “Projet du mois” et bientot peut être une section multilingue, qui couvrirait toutes les cartes embarquées ARM (Stellaris, STM32, etc). Profitez en pour poser des questions et présenter vos réalisations!

Arduino

un controleur de prises secteur piloté par ethernet. Et voila, on peut allumer les lumières chez soi pendant qu’on n’y est pas, un simulateur de présence peut être utile contre des voleurs, ou tout simplement pour allumer le chauffage juste avant votre retour de vacances!

Radio

Sparkfun a publié un guide des connecteurs pour la radio.

Technologies / Etonnant

Cette imprimante 3D utilise des ramettes de papier A4 comme matériau! Les feuilles sont coupées, imprimées et collées ensemble!

 

Bonne semaine!